Liens intéressants

Vidéo de la piste de randonnée alpine du Mont Castor, vidéo de Mike Gagnon
https://www.facebook.com/plugins/post.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Fmike.gagnon.35%2Fvideos%2F1379304962081856%2F&width=500

Randonnée alpine au Mont Tremblant
https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2FRandoTremblant%2Fvideos%2F773642859455211%2F&show_text=0&width=560

Radio-Canada, article de Joane Bérubé

Un sentier de « skimo » au centre de ski Mont-Castor
http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1010369/sentier-skimo-centre-de-ski-mont-castor-glisse-randonnee-alpine

RDI Information

L'industrie du ski est en plein développement avec ces nouveaux équipements innovants, reportage de Maxime Bertrand
https://www.facebook.com/plugins/video.php?href=https%3A%2F%2Fwww.facebook.com%2Frdieconomie%2Fvideos%2F583505091835033%2F&show_text=0&width=560

EstSki

Site Internet dédié aux amateurs de randonnée alpine au Québec
http://www.estski.ca

SKIMO Folie au Mont Castor

 

Nouveauté en 2016-2017, en collaboration avec Intersport Matane, le Mont Castor offre maintenant la possibilité de pratiquer la randonnée alpine. Les adeptes de ce sport partagent la piste de raquettes pour l'ascension de la montagne et redescendent dans les pistes balisées du Mont Castor.

Un billet de journée ou une carte de saison sont disponibles pour ceux qui veulent pratiquer ce sport au Mont Castor, ils ont accès à la montagne mais pas aux remontées mécaniques.

Billet de journée 5,00 $
Carte de saison 30,00 $ 

 

Plan de la piste pour la montée en randonnée alpine

On vous invite à tous les mercredis soir à partir de 18h30 pour la randonnée alpine à la frontale ! Et quoi de mieux qu'une petite bouchée au bar après vos efforts physiques ! 

 

                 

Historique de la randonnée alpine

C’est dans les années 1930 que se fait la séparation entre ski de randonnée et ski alpin. À la fin des années 1960, un nouveau tournant s’opère lorsque des skieurs se mettent à rechercher la difficulté pour le plaisir, et on voit alors apparaître le ski de montagne.

Actuellement, après de nombreuses années de recul dû à l’avènement du ski alpin, le ski de randonnée connaît un nouvel essor. Ceci est principalement dû à l’amélioration du matériel qui vient à égaler celui qu’on peut trouver en ski alpin, tout en étant très léger. Il attire alors un nouveau public désireux de fuir les remontées mécaniques et qui voit dans le ski de randonnée un loisir écologique. La pratique du ski de randonnée s’est aussi diversifiée, allant du raid de plusieurs jours dans un but essentiellement contemplatif à de petites courses à la journée de très grande difficulté. On peut aussi citer les compétitions de ski de montagne qui attirent de plus en plus de skieurs.

 

Pour la montée:

  • Les skis de randonnée et d’alpinisme sont proches des skis alpins, avec en général une structure allégée.
  • Pour éviter de glisser vers l'arrière, on accole à la montée sous les skis des peaux de phoques, dispositif désormais synthétique pourvu de poils ras.
  • Les chaussures sont plus souples, avec parfois un chausson amovible, et peuvent être débrayées au niveau du talon pour augmenter la flexion.
  • Les fixations se détachent de l'arrière et pivotent à l'avant ; il existe deux grandes familles de fixation :Les fixations intègrent des cales qui permettent de surélever le talon dans les pentes plus raides.
    • les alpines, dont le principe est proche des fixations de ski alpin classique ;
    • les fixations à insert classique, dites low tech, allégées, dont le principe consiste en deux picots s’insérant sur les côtés avant de la chaussure, requérant alors des chaussures spéciales ;
    • les fixations à insert « dernière génération » qui sont un compromis et reprennent l'idée des talonnières alpines et des butées low tech. Elles assurent donc un compromis entre la sécurité des alpines et la légèreté des low tech.
  • Quand les conditions de neige ou les conditions du terrain le justifient, on peut ajouter des couteaux (crampons adaptés aux skis) sur les skis pour éviter de déraper.
  • Quand la pente (neigeuse ou rocheuse) est trop raide on doit parfois se munir de sac adapté à un portage latéral des skis, et utiliser un piolet et des crampons (d'où l'appellation ski alpinisme).

Montée en ski de randonnée
 
 

Pour la descente:

  • Les fixations peuvent être « bloquées » à l'arrière, bloquant le pivotement avant et restituant ainsi les sensations du ski de piste.
  • La polyvalence des skis permet d’aborder tout type de neige, bien que leur légèreté présente des inconvénients particulièrement sur neiges dures ou damées (apparition de phénomène de vibration).
  • Les skis sont munis souvent d'un trou dans la spatule permettant la fixation des peaux de phoque. De manière détournée, ceux-ci peuvent permettre de suspendre les skis en cas de besoin, de faciliter des mouflages, de confectionner un brancard.
  • Emporter un fart à froid permet de pallier une altération du fartage en cours de course (conditions climatiques et de terrain agressives notamment).

De plus en plus de stations au Québec offrent la possibilité au adepte de randonnée alpine d'utiliser des pistes pour la montée dédiées pour ce sport et ils peuvent redescendre dans les pistes damées de la montagne!

Source: Wikipédia